Aussi surprenant que cela puisse paraître, dormir à l’aéroport devient de plus en plus courant. Entre les vols retardés, les correspondances loupées, les longues escales et les heures de décollage au petit matin, les raisons qui amènent certains voyageurs à dormir à l’aéroport sont nombreuses. Toutefois, il n’est pas rare d’entendre de la part des voyageurs que se fût la pire nuit de toute leur vie. Siège en ferraille, impossibilité de dormir dans l’aéroport ou encore Wifi payant, il est important de bien renseigner avant de se décider à dormir à l’aéroport.

Le site sleepinginairports.net, crée par Donna McSherry, grande voyageuse canadienne, propose des conseils pratiques pour bien se reposer à l’aéroport. Vous y trouverez également le classement annuel des meilleurs et des pires aéroports pour dormir basé sur les votes des internautes avec pour seul critère de notation le niveau de « sleepability » (dormibilité). Voici le top et le flop selon les internautes :

Le top 5 des aéroports où il fait bon de dormir :

1. Singapour Changi, Singapour, élu coussin d’or pour ses jacuzzi, son Wifi gratuit et ses chaises longues.
2. Séoul Incheon, Corée du Sud
3. Helsinki, Finlance
4. Munich, Allemagne
5. Vienne, Autriche

Le flop 5 des endroits à éviter (même pour une sieste) :

1. Reykjavik-Keflavik, Islande, si vous tentez de faire une sieste, vous risquez d’avoir un réveil douloureux avec des agents de sécurité peu agréables.
2. Paris Beauvais, France, l’aéroport ferme pendant la nuit, vous vous retrouverez donc tout simplement à la rue…
3. Bergamo – Orio al Serio, Italie
4. London Lutton, Royaume Uni
5. Christchurch, Nouvelle Zélande

Nos astuces pour bien dormir à l’aéroport

Si vous ne souhaitez pas payer une chambre à 200€ la nuit pour dormir que quelques heures, voici nos conseils pour bien dormir à l’aéroport :

  1. Dans un premier temps, renseignez -vous sur la possibilité de dormir à l’aéroport. En effet, certains endroits ferment leurs portes pendant la nuit, ce qui pourrait être très embêtant.
  2. Prévoyez le matériel adéquat : boules quiès, masque cache-yeux, coussins et couvertures sont le minimum syndical !
  3. Restez prudent : pensez à ne pas laisser vos affaires sans surveillance (quitte à vous enchaînez à votre valise) et à ne pas trop vous éloignez des autres voyageurs.
  4. Prévoyez à manger et de quoi vous distraire si vous n’arrivez pas à dormir (livres, dvd, etc.)
  5. Favorisez les zones d’arrivées souvent plus confortables que les zones d’embarquement.
  6. Si vous ne pensez pas pouvoir tenir le coup, certains aéroports proposent des cabines de sommeils pour quelques euros. Sinon, essayez les salons réservés aux voyageurs « classe affaire ». Vous devrez payer un droit d’entrée pour pouvoir y accéder mais cela reste toujours moins cher qu’une nuit d’hôtel.

Sur ce, Calm Down And Travel vous souhaite une bonne nuit et un bon voyage !

Publicités