rater-avion-remboursement

Peu de personnes le savent mais pourtant cette information pourrait en intéresser plus d’un ! Si vous avez manqué votre avion, pour quelque raison que ce soit, vous êtes en droit de demander le remboursement des taxes aéroportuaires de votre billet, même si celui-ci n’est pas remboursable ou échangeable !

Les taxes aéroportuaires c’est quoi ?

Ces taxes et redevances collectées par les compagnies aériennes, représentent environ 30% du prix final du billet et sont identifiables par des codes spécifiques :

• QW ou QX : il s’agit de la redevance servant à financer le fonctionnement de l’aéroport ;

• YQ : cette surcharge sert à financer la hausse du prix du kérosène, les primes d’assurance et les dépenses de sécurité ;

• FR : c’est la taxe dite « d’aviation civile », prélevée par l’Etat pour financer le fonctionnement de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) ;

• XT : cette taxe sert au financement des mesures de sûreté et de sécurité dans les aéroports.

La loi Hamon prévoit donc que si l’embarquement n’a pas lieu, la compagnie n’est pas tenue de verser ces taxes à l’Etat et peut donc les redonner au passager.

Comment obtenir ce remboursement ?

Pour bénéficier de ce dispositif vous devez :

  1. Etre en possession d’un billet d’avion qui n’est plus valide ;
  2. Ne pas avoir effectué le vol en question ;
  3. Faire une demande (par courrier ou en ligne) au professionnel qui vous a vendu votre billet. Il est conseillé de faire votre demande de remboursement en ligne. Dans le cas contraire, les professionnels peuvent vous retenir des frais à hauteur de 20% du montant remboursé.

Pour information, le remboursement doit intervenir au plus tard 30 jours à partir de la date de réception de la demande.

Attention, certaines compagnies aériennes appliquent parfois des surcharges carburant qui sont différentes des taxes. Le remboursement de celles-ci n’est pas une obligation et va donc dépendre de la politique de l’entreprise.

Sur Calmdownandtravel, même si vous ne voyagez pas, nous essayons de vous rendre le sourire !

Sources : demanderjustice

Publicités